Classe virtuelle : première utilisation

Une classe virtuelle n’obéit pas aux mêmes règles qu’une classe classique. Ils convient de penser différemment la construction de la séance sous peine de déconvenues. Merci à Charles Poulmaire (académie de Versailles) pour son partage d’expérience.

Nous vous proposons ici un protocole pour la première séance afin de :

  • S’assurer que chaque élève dispose de matériel fonctionnel
  • S’assurer que chaque élève puisse s’en saisir
  • Poser de bonnes règles de fonctionnement

Il est préférable de faire cette première séance avec un effectif d’élèves limité (10 à 15). Relativement facile d’accès, n’hésitez pas à tester ce protocole en amont de la séance.

1ère étape : Consignes préliminaires à la classe et réglages

Les réglages de la classe se font dans le panneau en bas à droite (panneau collaboratif / mes paramètres/paramètres de la session)

  • Demander à chaque élève de s’inscrire en amont avec leur prénom et leur nom
  • Préciser aux élèves que lors de la connexion à la classe, ils doivent accepter les autorisations d’accès pour le son et la vidéo. (en général fenêtre popup lors de l’ouverture de la classe).
  • Décocher le partage de la vidéo.
  • Décocher le partage de l’audio.
  • Décocher dessiner sur le tableau et dans les fichiers
  • Cocher Publier des messages dans le chat.

2ème étape : l’accueil des élèves par l’appel -> test du chat

Le micro de l’enseignant étant activé, appeler les élèves  un par un en leur demandant de répondre dans le chat.

Ce chat sera toujours activé pour communiquer en cas de soucis.

3ème étape : apprentissage de la gestion de la parole -> test du micro

Dans les réglages (panneau en bas à droite : panneau collaboratif / mes paramètres/paramètres de la session), cocher le partage de l’audio en demandant aux élèves de ne rien faire. Le picto micro apparaît alors chez les élèves.

Le micro de l’enseignant étant activé, appeler les élèves un par un  pour qu’ils effectuent les tâches suivantes quand leur tour vient :

  • demander la parole,
  • activer leur micro quand l’enseignant les y invite,
  • répondre présent,
  • désactiver leur micro,
  • rendre la parole.

C’est assez rapide et cela permet de faire comprendre/expliquer certaines attitudes à adopter dans une classe virtuelle. Pour le son il est préférable d’utiliser un casque avec micro. (effet larsen sinon)

En cas de problème de son : Dans la majorité des cas, l’élève n’a pas accorder les autorisations nécessaires lors de l’accès à la classe. Une reconnexion suffit dans la très grande majorité des cas à solutionner ce problème.

4ème étape : présentation des différents outils

Lors de cette étape, Il faut toujours avoir un œil sur le chat pour d’éventuelles questions écrites. Les réponses sont parfois données par les élèves.

  • le tableau blanc : panneau collaboratif / partager du contenu / partager un tableau vide

Pour cette présentation, on peut cocher dans les paramètres de la session

  • le partage d’une application : panneau collaboratif / partager du contenu / partager l’application l’écran

On peut ici partager par exemple un IDE python (Edupython, bloc note…)

  • le partage de document : panneau collaboratif / partager du contenu / partager des fichiers

Lors d’un cours effectif, privilégier le format diaporama avec peu de texte.

  • Le sondage : panneau collaboratif / partager du contenu / sondage

Créer un sondage oui/non pour avoir les réactions sur les différentes présentations par exemple.

5ème étape : création de groupes

Cette option se trouve dans panneau collaboratif / partager du contenu / groupes de travail.

La création de groupes, très pratiques car les élèves ne peuvent plus interagir avec toute la classe, possède quelques paramètres comme :

  • le nombre de groupe,
  • la taille des groupes,
  • la répartition aléatoire (ou pas : glisser déposer par le modérateur),
  • l’autorisation (ou pas) de changer de groupes.

Après avoir constitué des groupes d’au plus 4 élèves de manière aléatoire. ces derniers peuvent maintenant activer leur micro et discuter. Ils peuvent travailler sur une tâche (donnée par un partage de fichiers par exemple).

L’enseignant peut maintenant  passer maintenant de groupe en groupe pour voir si tout se passe correctement, aider… Les élèves ont la possibilité à l’intérieur du groupe de partager des documents, des applications comme dans la salle principale.

6ème étape : bilan

Fermer les groupes et effectuer un bilan, soit en direct soit par mail, des points positifs et négatifs.

Conclusion

Les classes virtuelles trouvent ponctuellement leur place dans l’enseignement à distance et doivent être pensées dans une articulation avec les autres interactions entre les professeurs et leurs élèves.

Il faut que le l’objectif de la séance soit précis, explicité mais pas trop long (1H semble un maximum). Les activités devront y être variées (lecture de document, séance d’exercices, rédaction de QCM…).

La création d’un diaporama avec peu de texte structurant la séance est bénéfique pour les élèves. Le scénario de la séance doit être pensé. Classiquement, ce diaporama pourra contenir une présentation de la séance, d’éventuelles réponses aux questions posées à la séance précédente…). Il pourra être accompagné de divers documents (cours, exercices …).

N’oubliez pas que dans une classe virtuelle tout doit être explicité (objectif, résultat attendu d’une tâche, production attendu des élèves…)

Le mot de la fin

Il faut trouver des moments où l’enseignant peut souffler. Mettre les élèves en groupe permet cela.

Bon courage à tous et prenez soin de vous et de vos proches.

N’hésitez pas à nous contacter par mail pour tout retour d’expérience.

Charles Poulmaire (charles.poulmaire@ac-versailles.fr)

Maxime Fourny (maxime-simon.fourny@ac-besancon.fr)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *